QUARTIERS

Regardant vers le nord en haut de l’usine T. Eaton (1910). Crédit photo : Archives de la Ville de Toronto, Fonds 1244, Item 598

THE WARD, TORONTO

« The Ward » était situé au centre-ville de Toronto, sur les territoires traditionnels des Wendat, de la Nation Anishinabek, de la Confédération Haudenosaunee et des Premières Nations des Mississaugas de New Credit. C’était la destination de peuplement pour de nombreux nouveaux arrivants à Toronto du milieu du 19e siècle au milieu du 20e siècle. Un voisinage densément peuplé et ethniquement diversifié, le Ward était le berceau, à de moments variés, aux Afro-Canadiens, aux réfugiés irlandais, aux Afro-américains qui étaient précédemment en situation d’esclavage, aux Juifs russes et de l’Europe de l’Est, aux migrants italiens et chinois, etc. Sous l’égide d’une démolition des bidonvilles, il y a eu de nombreux essais pour démolir le quartier. En 1965, il avait largement disparu, remplacé par des développements urbains, dont le nouvel Hôtel de Ville de Toronto et le Nathan Phillips Square.

Côte-des-Neiges en movement. Crédit photo: Phyllis Lewis

CÔTE-DES-NEIGES, MONTRÉAL

Situé sur le territoire non cédé de la Première Nation Kanien’kehá:ka (Mohawk), Côte-des-Neiges est un quartier multiculturel densément peuplé. Plus de 50 % des résidents du voisinage sont des immigrants de première génération, provenant principalement de l’Asie du Sud-Est, de l’Europe de l’Est, de l’Afrique du Nord et de l’Amérique latine. Le quartier se compose de communautés philippines, noires anglophones et juives particulièrement vastes. La diversité culturelle, les loyers modiques et les services communautaires efficaces attirent de nouveaux arrivants à Côte-des-Neiges depuis le début des années 1900. La baisse de qualité de parcs de logements dans le quartier est un enjeu contemporain des plus urgents.

Angle des rues Union et Gore, 2017 Crédit photo : Richard Liu

STRATHCONA, VANCOUVER

Le quartier de Strathcona se trouve à Vancouver-Est sur des terres non cédées des Salishs de la côte, y compris les territoires des Premières Nations Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh. Le plus ancien quartier résidentiel à Vancouver, il représente une région de peuplement importante pour les travailleurs migrants depuis le milieu du 19e siècle et la région a été le berceau, à divers moments, de fortes communautés d’indigènes, d’Afro-Canadiens, de Chinois, de Japonais, de Portugais, d’Italiens, d’Européens de l’Est, de Juifs et de Vietnamiens. À la fin des années soixante, les résidents de Strathcona ont contesté des plans de renouvèlement urbain qui menaçaient de modifier profondément le voisinage. Hogan’s Alley, le berceau de la première communauté noire à Vancouver a été démoli. Le reste du voisinage a finalement été sauvé. Strathcona demeure une région culturellement diversifiée, mais elle est plus mixte sur le plan socio-économique qu’elle ne l’a déjà été. L’embourgeoisement et la pauvreté sont des défis simultanés de la région.

Start typing and press Enter to search